You are currently browsing the daily archive for 1 février 2008.

Vous trouverez ci-joint l’invitation de l’association "Amitié Judéo Chrétienne de Nice" à la conférence qu’elle organise le 19 février 2008.

Le thème de la conférence est: "Le cycle des fêtes juives et chrétiennes"

reunion-du-19-02-08.pdf

 colosimojf.jpg

Par décret du président de la République, M. Nicolas Sarkozy, en date du 30 janvier 2008, Jean–François Colosimo vient d’être nommé chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur au titre du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. C’est, entre autres, en qualité d’historien des religions, d’enseignant à l’Insitut Saint Serge, et donc pour sa contribution à la connaissance de l’orthodoxie, que  cette distinction, la plus haute en France, lui a été décernée. 

Lire la suite sur le site: orthodoxie.com

Homélie 4, 77s (trad. SC 44, p. 95)

«Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent»

De même que l’oeil sain et pur reçoit le rayon lumineux qui lui est envoyé, ainsi l’oeil de la foi, avec la pupille de la simplicité, reconnaît la voix de Dieu aussitôt que l’homme l’entend. La lumière émanant de sa parole se lève en lui, il se lance joyeusement au devant d’elle et il la reçoit, comme l’a dit notre Seigneur dans son Évangile : «Mes brebis entendent ma voix et elles me suivent» (Jn 10,27)…

C’est avec cette pureté et cette simplicité que les apôtres ont suivi la parole du Christ. Le monde n’a pas pu les empêcher, ni les habitudes humaines les retenir, ni aucun des biens qui passent pour être quelque chose dans le monde les entraver. Ces âmes avaient senti Dieu et vivaient de la foi, et chez de telles âmes, rien dans le monde ne peut l’emporter sur la parole de Dieu. Celle-ci est faible dans les âmes mortes ; c’est parce que l’âme est morte que, de puissante, la Parole devient faible et que l’enseignement de Dieu, de valide, devient sans force chez elles. Car toute l’activité de l’homme se porte là où il vit ; celui qui vit pour le monde met au service du monde ses pensées et ses sens, tandis que celui qui vit pour Dieu se tourne vers ses commandements puissants dans toutes ses actions. Tous ceux qui ont été appelés ont obéi sur-le-champ à la voix qui les appelait lorsque le poids de l’amour des choses terrestres n’était pas suspendu à leur âme. Car les liens du monde sont un poids pour l’intelligence et les pensées, et ceux qui en sont liés et entravés entendent difficilement la voix de Dieu qui les appelle.

Mais les apôtres et, avant eux, les justes et les pères n’étaient pas ainsi ; ils ont obéi comme des vivants, et ils sont sortis légers, parce que rien du monde ne les liait de son poids. Rien ne peut lier et entraver l’âme qui sent Dieu ; elle est ouverte et prête, en sorte que la lumière de la voix divine la trouve en état de la recevoir chaque fois qu’elle vient.

février 2008
D L Ma Me J V S
« jan   mar »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829  

a

Flickr Photos

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Pèlerinage au monastère du Buisson Ardent 2008

Plus de photos

Commentaires récents

Blog Stats

  • 201,619 hits
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 293 autres abonnés

%d bloggers like this: