pol31202

Sa Béatitude Ignace IV, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, a présidé dimanche 30 novembre la célébration liturgique du Saint Patron de l’Institut de Théologie de Balamand. Le métropolite de Homs Georges (Abou Zakhm) ainsi que l’archimandrite Isaac (Barakat) et d’autres prêtres ont participé à la célébration avec le chœur des étudiants de l’institut,  en présence du D. Elie Salem président de l’Université de Balamand,  du doyen de l’Institut D. Georges Nahas, de l’ensemble des professeurs, des étudiants et des fidèles du monastère de la Dormition de la Mère de Dieu à Balamand. Dans son homélie, relayée par le quotidien An Nahar, le patriarche a dit espérer « que nous réorganisions et exprimions de nouveau notre engagement devant Dieu et devant Son peuple car l’amour de Dieu est dans l’amour de l’autre et la gloire est dans la glorification des autres et non dans celle de soi. Nous devons avoir un engagement du cœur et de l’esprit et cheminer dans la vérité sans crainte. »

Le lendemain et en marge des travaux du congrès sur « la bioéthique : le besoin d’une nouvelle méthode » qui s’est ouvert à l’Institut Saint Jean Damascène de Balamand, Sa Béatitude a exprimé – selon la page Now Lebanon – ses craintes pour le Liban à cause de la situation d’émiettement qui y règne en signalant « que certains essayent de faire évoluer une pensée qui ne sert que leurs opinions et intérêts en négligeant de prendre en compte l’existence d’autres groupes vivant avec eux. »

Il a aussi insisté sur le fait que « les intérêts privés ne doivent pas l’emporter sur l’intérêt public », estimant que « ce qui n’est pas dans l’intérêt de tout le monde ne peut pas être correct ». Lire de même l’article du quotidien l’Orient – le Jour.

About these ads