La municipalité de la ville de Tripoli (deuxième ville du Liban) a inauguré samedi 22 mai en présence de son président R. Jamali avec la participation de Son Éminence Ephrem, Métropolite en titre de l’Archidiocèse de Tripoli, Koura et dépendances, l’avenue dédiée au  Métropolite Elias (Corban) près du siège de l’Archidiocèse. La cérémonie a rassemblé le président de la municipalité de "Mina" A. Alameddine, M. le député R. Fadel, des membres des conseils municipaux des deux villes et des associations locales. Monseigneur Ephrem a prononcé une allocution pour l’occasion dont nous vous proposons une traduction en langue française ainsi qu’un lien vers un album photo.

"L’homme est honoré pour ses bonnes œuvres afin qu’il soit présenté comme exemple à suivre dans le service accompli. L’honneur concret et parfait vient uniquement de Dieu qui connaît les secrets des hommes.

Le bien parfait qu’accomplit l’homme est celui qui reste secret aux yeux des autres et qui est connu exclusivement par Dieu, à Lui la gloire. Le Seigneur est l’unique source de ce bien et Il déverse sa grâce sur l’homme pour le bien-être commun et le salut de tous.

Nous voici rassemblés aujourd’hui, avec l’accord de Dieu, pour honorer un serviteur vertueux qu’était le Métropolite Elias (Corban) de trois fois Éternelle Mémoire. Il est honoré pour tout bien qu’il a accompli en témoignant pour l’Église du Christ à travers l’attention consacrée pendant de longues années aux besoins et inquiétudes de tous les enfants de la ville de Tripoli particulièrement mais aussi ceux du Nord et de notre patrie le Liban d’une façon générale.

Nous remercions le président de la municipalité de Tripoli M. Rachid Jamali et tous les membres du conseil municipal qui ont désiré et voulu que Tripoli se souvienne à jamais de ce Métropolite qui l’a accompagné pendant un demi-siècle, et que sa mémoire y demeure en baptisant une de ses avenues à son nom. Il n’y a pas de doute que la municipalité de Tripoli, à travers son président et son conseil, a contribué et contribue au bien général dans cette ville et ses environs. Nous remercions la municipalité de Tripoli pour le respect et la valorisation de l’œuvre accomplie par le Métropolite Elias (Corban) et l’Archidiocèse de Tripoli et qui s’est révélée constructive et dans l’intérêt de la ville et tous ses habitants.

Merci à Dieu tout d’abord et à vous tous avec mes salutations.

+ Ephrem

Tripoli le 21.05.2010