C’est avec ce titre que l’agence Zénit annonce les nouvelles découvertes qui ont été faites à Rome dans les catacombes de Sainte-Thècle, dont le « caveau » est en quelque sorte une annexe de la basilique Saint-Paul hors les Murs.

« … L’an dernier, poursuit l’article daté du 17 juin, l’Osservatore Romano avait annoncé la découverte par les restaurateurs de la Commission pontificale d’archéologie, d’un portrait de saint Paul, du 4e siècle, le plus ancien connu jusque là.

Un des médaillons ornant les angles de la voûte du cubiculum a en effet été nettoyé au laser, faisant apparaître le visage de saint Paul, sous l’aspect d’un « penseur, au regard vif mais lointain, les joues creuses, le front dégarni et avec une longue barbe en pointe », une représentation paléochrétienne traditionnelle de l’apôtre des nations, dont le tombeau se trouve à quelques pas de là.

Les archéologues ont poursuivi leur travail de nettoyage et ont vu apparaître deux visages, de deux autres apôtres, l’un jeune et l’autre aux traits marqués – Jean et Jacques ? -, puis un quatrième visage d’un homme chenu, représentant peut-être saint Pierre. »

About these ads