Dans un commentaire sur les évènements qui ont lieu en Syrie, L’Église Antiochienne Orthodoxe regrette « que le langage de la violence prenne le dessus sur celui de la charité et de la fraternité auquel nous avons toujours cru de par l’authenticité de notre appartenance orientale portant le message de la charité, de la fraternité et de la vie en bonne harmonie. »

Le communiqué du patriarcat précise que : « au plus profond de l’Orthodoxie, il y a cette aspiration à la construction d’une humanité unie par la foi en un Dieu unique, sans distinction entre les créatures de Dieu en raison de la couleur, de la race ou de la religion. Notre Église a pratiqué cette foi dans ses relations avec les différents membres de la famille que compose la nation. Nous observons abasourdis le meurtre des innocents et le sang qui coule en allant crescendo, car chaque goutte de sang qui tombe sur le sol de la patrie dont nous sommes issue et à laquelle nous appartenons nous peine et nous attriste. Nous signalons ici le meurtre de l’un des prêtres de notre église à Hama, le R.P. Basilios (Nassar) qui s’est donné en offrande en suivant l’exemple du Seigneur disant « le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis ».

Nous réprouvons de même toute atteinte aux saints lieux et aux symboles religieux comme le monastère de Saydnaya par respect à ces lieux et en raison de leur caractère sacré et inviolable. Nous sommes une communauté qui connaît sa foi et l’appartenance des siens à diverses patries où ils œuvrent avec leurs frères citoyens avec confiance et espoir pour instaurer la paix et la stabilité.

Bien-aimés, soyons fermes dans notre foi et élevons des prières à Dieu avec ferveur, afin qu’Il inspire à toutes les personnes la droiture et les incite à suivre la voie de la charité et de la fraternité.
Annahar 1 février 2012

About these ads