You are currently browsing the monthly archive for octobre 2010.

Commentaire sur l’évangile de Marc, 9, 1-7

Quand je lis l’Évangile et que j’y rencontre des témoignages tirés de la Loi ou des prophètes, je ne considère que le Christ. Si j’ai vu Moïse, si j’ai vu les prophètes, c’était seulement pour comprendre ce qu’ils disent du Christ. Quand un jour je serai entré dans la splendeur du Christ et que brillera à mes yeux sa lumière aussi éblouissante que le soleil, je ne pourrai plus voir la lumière d’une lampe. Lire le reste de cette entrée »

 L’A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le lundi 25 octobre 2010 et a publié le compte-rendu ci-joint:  AEOF-RéunionPériodiqueOctobre2010.

Les évêques qui ont traité l’ordre du jour de la réunion « ont fixé, à la demande de l’administration, les trois fêtes de l’Eglise Orthodoxe pour lesquelles des autorisations d’absence peuvent être accordées en 2011 aux agents de l’Etat à savoir, le vendredi 7 janvier 2011 (Nativité du Christ, calendrier julien), le mercredi 19 janvier 2011 (Baptême du Christ, calendrier julien) et le vendredi 22 avril 2011 (Grand Vendredi Saint) »

Vingt-troisième dimanche après la Pentecôte:

Ton 6 des “tropaires de la Résurrection” (voir fichier dans Archives: dossier Prières & Offices)

Kondak à la Mère de Dieu, ton 6: “Secours des Chrétiens …”

Épître de Saint Paul aux Ephésiens: 2, 14-10; Évangile selon Saint Luc: 16, 19-31.

Mémoire du saint apôtre Stachys et ses compagnons ; et du saint martyr Epimaque.

La Philocalie–Desclée de Brouwer/J.–C. Lattès, p. 152-153

101. L’intelligence est aveuglée par ces trois passions, je veux dire l’amour de l’argent, l’amour de la vaine gloire et le plaisir.

102. Ces passions sont les trois filles de la sangsue dont parle l’Ecriture, qui sont aimées d’amour par leur mère, la folie. (Cf. Prov. 30,15-16) Lire le reste de cette entrée »

Le site orthodoxie.com propose de visualiser la vidéo de la célébration de l’office des vêpres du 16 octobre dernier à l’église Sainte Hélène à Vaucresson au cours de laquelle a eu lieu l’inauguration du deuxième lieu de culte des orthodoxes Antiochiens de la région parisienne.

Cent chapitres sur la connaissance, 78-80, dans La Philocalie (trad. Bellefontaine 1987, t. 8, p. 159 rev.)

Le baptême, ce bain de la sainteté, enlève la souillure de notre péché, mais il ne change pas maintenant la dualité de notre vouloir et n’empêche pas les esprits du mal de nous combattre ou de nous entretenir dans l’illusion… Mais la grâce de Dieu a sa demeure dans la profondeur même de l’âme, c’est-à-dire dans l’entendement. Il est dit, en effet, que « la gloire de la fille du Roi est au-dedans » (Ps 44,15) : elle ne se montre pas aux démons. Lire le reste de cette entrée »

Vingt-deuxième dimanche après la Pentecôte:

Ton 5 des “tropaires de la Résurrection” (voir fichier dans Archives: dossier Prières & Offices)

Kondak à la Mère de Dieu, ton 6: “Secours des Chrétiens …”

Épître de Saint Paul aux Galates : 6, 11-18; Évangile selon Saint Luc: 8, 27-39.

Mémoire du saint mégalomartyr Aréthas et de ses compagnons.

La Philocalie–Desclée de Brouwer/J.–C. Lattès, p. 151-152

91. L’ennemi connaît bien la justice de la loi spirituelle, et il ne cherche que le consentement de l’intelligence. Ainsi, ou bien il soumettra aux dures peines du repentir celui qui est en son pouvoir, ou bien il tourmentera des ses attaques, pour le contraindre, celui qui ne se repent pas. Il le dispose même parfois à résister aux attaques, afin de multiplier les peines, là encore, et de susciter, à l’heure de la mort, par le manque de patience, le manque de foi. Lire le reste de cette entrée »

Georges Farias – iconographe orthodoxe – annonce dans l’affiche jointe son programme de stage de l’année 2011.

Pour plus d’informations sur les lieux, la période et les modalités d’inscription, veuillez consulter le document joint ou bien visiter la page web: Icônes et Fresques

Homélies sur saint Matthieu, n°44 ; PG 57, 467 (trad. Orval)

Dans la parabole du semeur, le Christ nous montre que sa parole s’adresse à tous indistinctement. De même, en effet, que le semeur de la parabole ne fait aucune distinction entre les terrains, mais sème à tous vents, ainsi le Seigneur ne distingue pas entre le riche et le pauvre, le sage et le sot, le négligent et l’appliqué, le courageux et le lâche, mais il s’adresse à tous et, bien qu’il connaisse l’avenir, il met tout en œuvre de son côté de manière à pouvoir dire : « Que devais-je faire que je n’ai pas fait ? » (Is 5,4)… Lire le reste de cette entrée »

Vingt et unième dimanche après la Pentecôte: Dimanche des Pères du septième concile œcuménique

Ton 4 des “tropaires de la Résurrection” (voir fichier dans Archives: dossier Prières & Offices)

Kondak à la Mère de Dieu, ton 6: “Secours des Chrétiens …”

Épître de Saint Paul à Tite : 3, 8-15; Évangile selon Saint Luc: 8, 5-15.

Mémoire du saint prophète Osée et du saint martyr André de Crisis.

La Philocalie–Desclée de Brouwer/J.–C. Lattès, p. 151

81. Celui qui méprise l’intelligence et se vante de ne rien savoir, n’est pas seulement ignorant dans ses paroles, mais aussi dans son jugement (Cf. II Cor. 11,6)

82. De même qu’autre chose est l’éloquence et autre chose l’intelligence, de même autre chose est la simplicité du discours et autre chose la sottise. Lire le reste de cette entrée »

Lettre 19 ; PL 80, 665 (trad. bréviaire rev.)

Le Christ, espérance de tous les croyants, appelle ceux qui quittent ce monde non pas des morts mais des dormants lorsqu’il dit : « Lazare, notre ami, s’est endormi » (Jn 11,11) ; l’apôtre Paul à son tour ne veut pas que nous soyons « attristés au sujet de ceux qui se sont endormis » (1Th 4,13). Par là, si notre foi tient que « tous ceux qui croient » au Christ, selon sa parole dans l’Évangile, « ne mourront jamais » (Jn 11,26), nous savons que lui n’est pas mort et que nous-mêmes ne mourrons pas. C’est parce que « au signal donné par la voix de l’archange et à l’appel de la trompette divine, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et ceux qui sont morts ressusciteront » (1Th 4,16). Que l’espérance de la résurrection nous encourage donc, puisque nous reverrons alors ceux que nous avons perdus. Il importe que nous croyions fermement en lui, c’est-à-dire que nous obéissions à ses préceptes, car il met sa puissance suprême à relever les morts plus facilement que nous n’éveillons ceux qui sont endormis. Lire le reste de cette entrée »

Vingtième dimanche après la Pentecôte:

Ton 3 des “tropaires de la Résurrection” (voir fichier dans Archives: dossier Prières & Offices)

Kondak à la Mère de Dieu, ton 6: “Secours des Chrétiens…”

Épître de Saint Paul aux Galates: 1, 11-19; Évangile selon Saint Luc: 7, 11-16.

Mémoire des saints martyrs Eulampe et Eulampie.

La Philocalie–Desclée de Brouwer/J.–C. Lattès, p. 150-151

71. L’homme fait ce qu’il peut, à la mesure de sa volonté. Mais c’est Dieu qui donne les issues, selon ce qui est juste.

72. Si tu veux recevoir la louange des hommes en toute justice, aime d’abord être blâmé pour tes fautes. Lire le reste de cette entrée »

Le 9ème colloque de l’association orthodoxe d’études bio-éthiques se tiendra le samedi 16 octobre toute la journée à Paris à l’Institut Saint-Serge. Il aura pour thème : « Regard orthodoxe sur les lois bioéthiques ». Le député Jean Bardet, membre du Comité consultatif national d’éthique y interviendra. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Ce colloque, organisé sous l’égide de la Chaire Comté de Nice – Louis Brea, à l’occasion du jubilé des 150 ans de la fondation de la communauté paroissiale orthodoxe russe Saint Nicolas (cathédrale Bd.Tzaréwitch et ancienne église rue Longchamp) et du rattachement de Nice à la France, aura lieu les 4, 5 & 6 octobre 2010 au CUM (Centre Universitaire Méditerranéen) – 65, promenade des Anglais – 06000 Nice. Vous trouverez ci-joint le programme de la manifestation.

Discours ascétiques, 1ère série, no. 81 (trad. AELF ; cf trad. Touraille, DDB 1981, p. 395)

N’essaie pas de distinguer celui qui est digne de celui qui ne l’est pas. Que tous les hommes soient égaux à tes yeux pour les aimer et les servir. Ainsi tu pourras les amener tous au bien. Le Seigneur n’a-t-il pas partagé la table des publicains et des femmes de mauvaise vie, sans éloigner de lui les indignes ? Ainsi tu accorderas les mêmes bienfaits, les mêmes honneurs à l’infidèle, à l’assassin, d’autant plus que lui aussi est un frère pour toi, puisqu’il participe à l’unique nature humaine. Voici, mon fils, un commandement que je te donne : que la miséricorde l’emporte toujours dans ta balance, jusqu’au moment où tu sentiras en toi la miséricorde que Dieu éprouve envers le monde. Lire le reste de cette entrée »

octobre 2010
D L M M J V S
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Sélections

Flickr Photos

Le christianisme orthodoxe..com. L'annuaire des sites web orthodoxes

Timothée et la nouvelle Arche

41+WGiCiPBL._SX322_BO1,204,203,200_Ce roman est une aventure qui se déroule pendant la période de la semaine sainte. Moments intenses entre Lectures, rencontres et offices selon la tradition de l’Église Orthodoxe. Récit entraînant et style attachant. N’hésitez pas !

Timothée et la nouvelle Arche

Blog Stats

  • 249 827 hits

Suivez-nous

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 406 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :