Livre d’Isaïe 11,1-10.

En ce jour-là, un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Lire le reste de cette entrée »

Sermon 8 ; CCL 24, 59 ; PL 52, 208 (trad. Matthieu commenté, DDB 1985, p. 59 rev.)

Mes frères, nous commençons aujourd’hui le grand voyage du Carême. Emportons donc dans notre navire toute notre provision de nourriture et de boisson, en plaçant sur la caisse la miséricorde abondante dont nous aurons besoin. Car notre jeûne a faim, notre jeûne a soif, s’il ne se nourrit pas de bonté, s’il ne se désaltère pas de miséricorde. Notre jeûne a froid, notre jeûne défaille, si la toison de l’aumône ne le couvre pas, si le vêtement de la compassion ne l’enveloppe pas. Lire le reste de cette entrée »

Seigneur, le monde entier est devant toi comme un rien sur la balance, comme la goutte de rosée matinale qui descend sur la terre. Pourtant, tu as pitié de tous les hommes, parce que tu peux tout. Tu fermes les yeux sur leurs péchés, pour qu’ils se convertissent.
Lire le reste de cette entrée »

Homélie 14, sur l’amour des pauvres, § 23-25 ; PG 35,887 trad. Solesmes.

Tu dois savoir d’où vient pour toi l’existence, le souffle, l’intelligence et ce qu’il y a de plus précieux, la connaissance de Dieu, d’où vient l’espérance du Royaume des cieux et celle de contempler la gloire que tu vois aujourd’hui de manière obscure, comme dans un miroir, mais que tu verras demain dans toute sa pureté et son éclat (1Co 13,12). D’où vient que tu sois fils de Dieu, héritier avec le Christ (Rm 8,16-17) et, j’oserai dire, que tu sois toi-même un dieu ? D’où vient tout cela et par qui ? Lire le reste de cette entrée »

Homélies sur Mt, 44 (trad. Véricel, L’Evangile commenté p. 138s)

« Voici que le semeur est sorti pour semer. » D’où est-il sorti, celui qui est présent partout, qui remplit l’univers entier ? Comment est-il sorti ? Non pas matériellement, mais par une disposition de sa providence à notre égard : il s’est rapproché de nous en revêtant notre chair. Puisque nous ne pouvions pas aller jusqu’à lui, nos péchés nous en interdisant l’accès, c’est lui qui vient jusqu’à nous. Et pourquoi est-il sorti ? Pour détruire la terre où foisonnaient les épines ? Pour en punir les cultivateurs ? Pas du tout. Il vient cultiver cette terre, s’en occuper et y semer la parole de sainteté. Car la semence dont il parle est, en effet, sa doctrine ; le champ, l’âme de l’homme ; le semeur, lui-même… Lire le reste de cette entrée »

Contre les hérésies, III, 11,8 ; 9,1 ; trad. J-R Bouchet; Éd. du Cerf 1994, p. 493, rev.

Les apôtres s’en allèrent jusqu’aux extrémités de la terre, proclamant la Bonne Nouvelle des bienfaits que Dieu nous envoie et annonçant aux hommes la paix du ciel (Lc 2,14), eux qui possédaient tous également, et chacun en particulier, la Bonne Nouvelle de Dieu. Lire le reste de cette entrée »

Hymnes 42, SC 196 (Hymnes III ; trad. J. Paramelle et L. Neyrand, éd du Cerf, 2003 ; p. 61-63.67-69 ; rev.)

De ceux qui le désirent, je suis le Pasteur et le Maître ; les autres, en revanche, je suis bien leur Créateur, leur Dieu par nature, mais je ne suis par le Roi, je ne suis pas le Guide, absolument pas, de ceux qui n’ont pas pris leur croix pour me suivre ; c’est de l’Adversaire, en effet, qu’ils sont les enfants, les esclaves, les instruments. Lire le reste de cette entrée »

Homélie pour l’adoration de la Croix

Que la vue de la croix est belle ! Sa beauté n’est pas mêlée de mal et de bien, comme jadis l’arbre du jardin d’Éden. Elle est tout entière admirable, « belle à voir et à partager » (Gn 3,6). C’est un arbre qui donne la vie et non la mort ; la lumière et non l’aveuglement. Elle fait entrer dans l’Éden ; elle n’en fait pas sortir. Lire le reste de cette entrée »

Sermon 1 pour la Nativité de la Mère de Dieu : PG 97, 812-816 (trad. Orval)

À l’origine, l’homme avait été formé d’une terre pure et sans tache (Gn 2,7); mais sa nature s’était vue privée de sa dignité innée lorsqu’elle avait été dépouillée de la grâce par la chute de la désobéissance et chassée du pays de vie. Au lieu d’un paradis de délices, elle n’avait plus qu’une vie corruptible à nous transmettre comme patrimoine héréditaire, une vie d’où s’ensuivrait la mort avec sa conséquence, la corruption de la race. Tous, nous avions préféré le monde d’en bas à celui d’en haut. Il ne restait aucun espoir de salut ; l’état de notre nature appelait le ciel au secours. Point de loi qui puisse guérir notre infirmité… Lire le reste de cette entrée »

Livre d’Ézéchiel 37,1-14.

La main du Seigneur se posa sur moi, par son esprit il m’emporta et me déposa au milieu d’une vallée ; elle était pleine d’ossements. Il me fit circuler parmi eux ; le sol de la vallée en était couvert, et ils étaient tout à fait desséchés. Alors le Seigneur me dit : « Fils d’homme, ces ossements peuvent-ils revivre ? » Je lui répondis : « Seigneur Dieu, c’est toi qui le sais ! » Lire le reste de cette entrée »

Livre de Jérémie 1,17-19.

En ces jours-là, la parole du Seigneur me fut adressée : « Toi, mets ta ceinture autour des reins et lève-toi, tu diras contre mon peuple tout ce que je t’ordonnerai. Ne tremble pas devant eux, sinon c’est moi qui te ferai trembler devant eux.  Lire le reste de cette entrée »

tutti-fratelli-1ere-de-couverture1timothee-et-la-nouvelle-arche-2eme-edition

 

Un moment de repos, de détente et le retour de la fraîcheur !

Un temps propice à la lecture !

N’hésitez pas à découvrir, à partager et à commenter les récits qui vous sont proposés ici en cliquant sur les images !

Homélie sur la Dormition (SC 80, II,19 p.175-177).

Et que dirons-nous, à notre tour au tombeau? Ta grâce est inépuisable et permanente, mais la puissance divine n’est pas limitée par les lieux, ni les bienfaits de la Mère de Dieu. S’ils se bornaient au sépulcre, le don divin n’atteindrait que peu d’hommes. Mais c’est en toutes les régions du monde qu’ils sont libéralement distribués. Ainsi donc, faisons de notre mémoire le trésor de la Théotokos. (…) Lire le reste de cette entrée »

Aujourd’hui nous mettons à disposition le texte des prières dites des repas, ou prières de la table, dans la Tradition de l’Église Orthodoxe. Ces prières appellent la bénédiction de Dieu sur nous et sur les mets préparés.

Prières des repas dans l’Église Orthodoxe

Homélie 51, sur la Transfiguration ; SC 74 bis (trad. cf SC p. 25s)

Jésus voulait armer ses apôtres d’une grande force d’âme et d’une constance qui leur permettraient de prendre sans crainte leur propre croix, malgré sa rudesse. Il voulait aussi qu’ils ne rougissent pas de son supplice, qu’ils ne considèrent pas comme une honte la patience avec laquelle il devait subir une Passion si cruelle, sans perdre en rien la gloire de sa puissance. Jésus « prit donc Pierre, Jacques et Jean, et il monta avec eux sur une haute montagne », et là il leur a manifesté l’éclat de sa gloire. Même s’ils avaient compris que la majesté divine était en lui, ils ignoraient encore la puissance détenue par ce corps qui voilait la divinité… Lire le reste de cette entrée »

Livre de Jérémie 1, 4-10.

Paroles de Jérémie, fils de Helkias, l’un des prêtres qui étaient à Anatoth, au pays de Benjamin. La parole du Seigneur me fut adressée : « Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les nations. » Lire le reste de cette entrée »

Livre des Proverbes : 2,1-9.

Mon fils, si tu reçois mes paroles, et si tu gardes avec toi mes préceptes. Si tu rends ton oreille attentive à la sagesse, et si tu inclines ton cœur à l’intelligence; Oui, si tu appelles la sagesse, et si tu élèves ta voix vers l’intelligence, si tu la cherches comme l’argent, si tu la poursuis comme un trésor. Lire le reste de cette entrée »

Livre du Deutéronome 30,10-14.

Moïse disait au peuple : « Écoute la voix du Seigneur ton Dieu, en observant ses commandements et ses décrets inscrits dans ce livre de la Loi, et reviens au Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme. Lire le reste de cette entrée »

Livre de la Genèse: 18,1-15.

En ces jours-là, aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham, qui était assis à l’entrée de la tente. C’était l’heure la plus chaude du jour. Abraham leva les yeux, et il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de la tente et se prosterna jusqu’à terre. Lire le reste de cette entrée »

Livre des Psaumes, traduction R. Archimandrite Placide (Deseille)

  1. De David.

Bénis le Seigneur, ô mon âme,

et que tout ce qui est en moi bénisse son saint Nom.

  1. Bénis le Seigneur, ô mon âme,

   et n’oublie aucun de ses bienfaits. Lire le reste de cette entrée »

Lettre 1 (Œuvres spirituelles; trad. L. Regnault et J. de Préville; Éd. du Cerf 1963, p. 495, rev.)

Certaines personnes convertissent en humeur mauvaise tout aliment qu’ils absorbent, même si cet aliment est sain. La faute n‘en est pas à l’aliment, mais à leur tempérament qui altère les aliments. De même, si notre âme a une mauvaise disposition, tout lui fait du mal ; elle transforme même les choses utiles en choses nuisibles pour elle. Si on jette un peu d’herbes amères dans un pot de miel, ne vont-elles pas altérer le pot entier, en rendant tout le miel amer ? C’est ce que nous faisons : nous répandons un peu de notre amertume et détruisons le bien du prochain, en le regardant d’après notre mauvaise disposition. Lire le reste de cette entrée »

Livre des Psaumes, traduction R. Archimandrite Placide (Deseille)

  1. Psaume de David, quand Absalom, son fils, le poursuivait.

Seigneur, exauce ma prière,

prête l’oreille à ma supplication, en ta vérité,

exauce-moi en ta justice. Lire le reste de cette entrée »

Homélie du Feu R.P. Placide Deseille pour le Dimanche de tous les Saints 2009

Dimanche dernier, nous avons célébré la descente du SaintEsprit sur les apôtres et sur l’Église, et cette fête nous invitait à tourner les yeux vers la sainte Trinité, vers la sainte Trinité qui a accompli toute cette œuvre du salut de l’humanité, chacune des personnes divines y remplissant son rôle. Toute œuvre de la Trinité est commune aux trois personnes, mais chaque personne selon son mode propre, elle manifeste ce qu’elle est au sein de la Trinité à travers son action dans l’histoire du salut.
Lire le reste de cette entrée »

Catéchèse baptismale 13 (Catéchèses baptismales et mystagogiques, traduites et présentées par J. Bouvet; coll. Les écrits des Saints; Éd. Soleil Levant, 1962, p. 285s, rev.)

L’un des bandits crucifiés avec Jésus s’écriait : « Souviens-toi de moi, Seigneur ! Maintenant, c’est vers toi que je me tourne. (…) Je ne te dis pas mes œuvres car elles me font trembler. Tout homme est bien disposé envers son compagnon de route, me voici ton compagnon de route vers la mort. Souviens-toi de moi, ton compagnon de voyage, non pas maintenant, mais quand tu vas arriver dans ton Royaume » (Lc 23,42). Lire le reste de cette entrée »

Livre des Psaumes, traduction R. Archimandrite Placide (Deseille)

  1. Pour la fin. Psaume de sagesse. Des fils de Coré.
  1. Comme le cerf languit après les eaux vives,

  ainsi mon âme te désire, ô Dieu !

  1. Mon âme a soif de Dieu,

    du Dieu fort, du Dieu vivant ;

quand irai-je et paraîtrai-je devant la face de Dieu ? Lire le reste de cette entrée »

novembre 2022
D L M M J V S
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Flickr Photos

Le christianisme orthodoxe..com. L'annuaire des sites web orthodoxes

LECTURES

Romans

Blog Stats

  • 268 186 hits

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 412 autres abonnés
Follow ~ . ~ Sous le patronage de Saint Ignace le Théophore ~ .. ~ on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :