Matines du jeudi de la cinquième semaine – Grand Canon – ode 2

Ciel, écoute ma voix, terre, prête l’oreille à ma clameur: Dieu me ramène vers lui, et je veux le célébrer. Lire le reste de cette entrée »

Matines du mardi de la cinquième semaine Ode 8 ton 3

Chaque jour le Malin m’épie en secret  cherchant à me saisir comme une proie; Sauveur, délivre-moi de ses dents, toi qui sauvas Jonas du monstre marin. Lire le reste de cette entrée »

L’ancien Ephrem de Katounakia, éditions l’Age d’Homme, page 39

Je me suis abreuvé aux très douces sources du Paradis et j’ai pris soin de ne pas en tirer de l’orgueil. Lire le reste de cette entrée »

Matines du mercredi de la quatrième semaine, Ikos

Pilate érigea trois croix sur le Golgotha, deux pour les Larrons et une pour le Prince de la Vie; ce que voyant, l’Hadès demande à ses serviteurs: Lire le reste de cette entrée »

Le Grand Carême, Spiritualité Orientale, n°13, Abbaye de Bellefontaine, nouvelle édition revue et corrigée, 1999, p.41-42

La maladie fondamentale est la paresse. Elle est cette étrange apathie, cette passivité de tout notre être, qui toujours nous tire plutôt vers le bas que vers le haut, et qui, constamment, nous persuade qu’aucun changement n’est possible, ni par conséquent désirable. Lire le reste de cette entrée »

Matines du samedi de la troisième semaine ode 7 ton 4

Saints du ciel qui intercédez auprès du Dieu qui repose parmi les saints, en ces jours saints demandez-lui d’inspirer à tous ses fidèles de saintes pensées. Lire le reste de cette entrée »

Matines du vendredi de la troisième semaine ode 8 ton 5

O Verbe, je me prosterne devant toi qui as consenti à nous sauver; chasse les mauvais désirs de mon cœur, toi qui a désiré subir les souffrances de la croix. Lire le reste de cette entrée »

Matines du jeudi de la troisième semaine ode 9

De simples que vous étiez, la connaissance a fait de vous des maîtres de savoir, brisant les artifices du discours, les sophismes des rhéteurs et les présages des devins pour enseigner tout l’univers, saints Apôtres du Christ. Lire le reste de cette entrée »

Père Alexandre Men – Culture, Christianisme, Église pp. 145-146

Nous sommes des invités dans ce monde, et même pour un temps court, très court: venus du mystère et retournant au mystère. Lire le reste de cette entrée »

Matines du samedi de la deuxième semaine ode 8 ton 3

Aux fidèles endormis pieusement dans l’espoir de la résurrection et de la vie accorde, Seigneur, de te louer purement et de te glorifier en chantant: Louez, bénissez le Seigneur, exaltez-le dans tous les siècles. Lire le reste de cette entrée »

Matines du jeudi de la deuxième semaine Apostiches ton 8

Fièrement vous avez revêtu la cuirasse de la foi, pour armure vous avez pris le signe de la Croix, vous vous êtes montrés de valeureux soldats, aux tyrans vous avez résisté noblement, le mensonge du Diable, vous l’avez aboli, vous avez mérité la couronne des vainqueurs: intercédez auprès du Christ pour le salut de nos âmes. Lire le reste de cette entrée »

Vêpres du mercredi de la deuxième semaine Lucernaire, ton 1

Pratiquant le jeûne spirituel, frères, que notre langue ne dise pas de tromperies! ne soyons pas pour notre frère un objet de scandale, mais faisons resplendir par la pénitence la lampe de notre âme et dans les larmes demandons au Christ: Pardonne-nous nos offenses dans ta bonté pour les hommes. Lire le reste de cette entrée »

Matines du mardi de la deuxième semaine Cathisme II, ton 8

Je suis tombé dans le terrible gouffre du découragement et par suite de mes mauvaises actions j’ai connu le dénuement et je suis pris maintenant par le doute et le désespoir. Mère de Dieu et notre Dame, viens à mon aide et sauve-moi, car tu es des pécheurs la propitiation et le salut.

Mon fils, si tu viens te mettre au service du Seigneur, prépare-toi à subir l’épreuve ; fais-toi un cœur droit, et tiens bon ; ne t’agite pas à l’heure de l’adversité. Attache-toi au Seigneur, ne l’abandonne pas, afin d’être comblé dans tes derniers jours. Lire le reste de cette entrée »

tremblements-terre-hatay-63e4b75d8917e

Les médias nous informent régulièrement des dégâts subis par la population victime des tremblements de terre du 6 février en Turquie et en Syrie. Les souffrances endurées sont, comme à chaque fois, au-delà de ce que nous pouvons imaginer.

Nous relayons ici les demandes de soutiens qui se lèvent pour venir en aide aux fidèles sinistrés et nous les accompagnons de nos ferventes prières pour le salut et la guérison de leurs âmes et de leurs corps.

Vous trouvez ci-joint le lien de la paroisse des Archanges Michel et Gabriel, au Blanc-Mesnil, qui organise la collecte et celui de la cagnotte gofundme mise en place pour les dons.

Livre des Psaumes, traduction R. Archimandrite Placide (Deseille)

1. De David. Avant son onction.

Le Seigneur est ma lumière et mon salut,
de qui aurais-je crainte ?

Le Seigneur est le protecteur de ma vie,
devant qui tremblerais-je ? Lire le reste de cette entrée »

Lettre aux confesseurs de la foi, 6, 1-2 trad. Le Cerf – Desclée de Brouwer – Desclée – Mame

Demeurez courageux et constants pour confesser la gloire céleste (…) ; avancez avec un courage inspiré pour recevoir la couronne. Le Seigneur est votre guide et votre protecteur, lui qui a dit : « Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » (Mt 28,20). (…) Heureuse prison qui envoie vers le ciel les hommes de Dieu ! (…) Lire le reste de cette entrée »

Catéchèses en vue du baptême n°18, § 23-25 (trad. brév. 17e merc. rev.)

L’Église est appelée catholique (ou universelle) parce qu’elle existe dans le monde entier, d’une extrémité à l’autre de la terre, et parce qu’elle enseigne de façon universelle et sans défaillance toutes les doctrines que les hommes ont besoin de connaître, sur les réalités visibles et invisibles, célestes et terrestres. Lire le reste de cette entrée »

Débat entre un luciférien et un orthodoxe, SC 473 (Éd. Cerf 2003, p 143-147 ; rev.)

Penses-tu que, lorsque viendra le Fils de l’Homme, Il trouvera la foi sur la terre ? (Lc 18, 8) Que ceux qui avancent cette sentence de l’Évangile sachent que la foi mentionnée ici est celle dont le Seigneur disait : « Ta foi t’a sauvée » (Mt 9,22). Et ailleurs, à propos du centurion : « Je n’ai pas trouvé pareille foi en Israël » (Mt 8, 10). Lire le reste de cette entrée »

3ème sermon pour l’Épiphanie, §5 ; SC 22 bis (trad. SC p. 235)

Mes bien-aimés, instruits des mystères de la grâce divine, célébrons dans la joie spirituelle le jour de nos prémices et le premier appel des nations à la foi. Remercions le Dieu miséricordieux qui, selon les paroles de l’apôtre Paul, « nous a rendus dignes d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a arrachés au pouvoir des ténèbres pour nous faire entrer dans le royaume de son Fils bien-aimé » (Col 1,12-13). Le Prophète Isaïe ne l’avait-il pas annoncé ? « Le peuple des nations qui était assis dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre et de la mort la lumière s’est levée » (Is 9,1)… Lire le reste de cette entrée »

Hymne 13, la Nativité (Hymnes IX-XX, tome II.; trad. J. Grosdidier de Matons; Éds du Cerf 1965, p.143s. rev)

Écoutez, bergers, le son des trompettes ; (…) Le Verbe est enfanté, Dieu est manifesté au monde ! Et vous, filles de rois, entrez dans la joie de la Mère de Dieu (cf Ps 44,10). Peuples, disons : « Béni sois-tu, notre Dieu nouveau-né, gloire à toi ! » Lire le reste de cette entrée »

Sermon 7, 2-3 ; CCL 103, 37s (Sermons au peuple; SC 175; trad. M-J Delage; Éd. du Cerf 1971, p. 341-345, rev.)

Faites bien attention, frères très chers : les saintes Écritures nous ont été transmises pour ainsi dire comme des lettres venues de notre patrie. Notre patrie, en effet, c’est le paradis ; nos parents, ce sont les patriarches, les prophètes, les apôtres et les martyrs ; nos concitoyens, les anges ; notre roi, le Christ. Lire le reste de cette entrée »

4e homélie sur saint Paul, 1-2

Le bienheureux Paul qui nous rassemble aujourd’hui a éclairé la terre entière. Il a été aveuglé à l’heure de son appel, mais cette cécité a fait de lui un flambeau pour le monde. Il voyait pour faire le mal ; dans sa sagesse Dieu l’a aveuglé afin de lui donner la lumière en vue de faire le bien. Non seulement Dieu lui a montré sa puissance ; il lui a révélé aussi le cœur de la foi qu’il allait prêcher, lui disant de fermer les yeux, c’est-à dire de chasser les préjugés et les fausses lumières de la raison pour accueillir la bonne doctrine, « devenir fou pour être sage » comme il le dira plus tard (1Co 3,18)… Lire le reste de cette entrée »

Épître du saint Apôtre Paul aux Romains 10,9-18.

Frère, si de ta bouche, tu affirmes que Jésus est Seigneur, si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé. Car c’est avec le cœur que l’on croit pour devenir juste, c’est avec la bouche que l’on affirme sa foi pour parvenir au salut. En effet, l’Écriture dit: ‘Quiconque met en lui sa foi ne connaîtra pas la honte’.

Lire le reste de cette entrée »

Livre d’Isaïe 11,1-10.

En ce jour-là, un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Lire le reste de cette entrée »

mars 2023
D L M M J V S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Flickr Photos

Le christianisme orthodoxe..com. L'annuaire des sites web orthodoxes

LECTURES

Romans

Blog Stats

  • 271 788 hits

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez les 413 autres abonnés
Follow ~ . ~ Sous le patronage de Saint Ignace le Théophore ~ .. ~ on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :