Correspondance – Éditions de Solesmes

409 – Demande: L’homme pense-t-il à quelque bien de son propre mouvement ? Réponse:

Il arrive souvent que, par un mouvement de la pensée naturelle, on ait l’idée de quelque bien. Mais, même cela, il faut l’attribuer à Dieu: car la nature est Son oeuvre. Et nous devons savoir que si nous la menons à bonne fin, ce n’est que par le commandement de Dieu. C’est en effet quand nous nous mettons Son commandement devant les yeux, que notre coeur s’affermit en Lui pour accomplir le bien.