Matines du Dimanche de l’Orthodoxie ode 7

Sois en fête, peuple chrétien, voyant l’Église resplendissante de nouveau dans la beauté du divin aspect qu’étant Dieu le Seigneur a porté comme un homme pour nous sauver.

Le Verbe a souffert en sa chair la faim, la soif, la pauvreté; de la nature humaine telles sont les propriétés dont il se trouve circonscrit, lui dont la pure divinité ne saurait être cernée.

Comblée de gloire et toute-digne de nos chants, Mère vierge qui enfantes notre Dieu, sauve du poids de leurs péchés ceux qui vénèrent ta virginale conception, car nous n’avons d’autre secours que toi,  divine Fiancée.