« L’un des principaux objectifs que nous espérons atteindre est de faire en sorte que l’Eglise comprenne mieux les promesses bibliques concernant cette Terre et les peuples qui l’habitent. Pour ce faire, une approche holistique du message biblique sera nécessaire, promouvant une vision commune des liens qui existent entre les questions théologiques et le conflit », affirme Michel Nseir, chargé du programme pour le Moyen-Orient au COE. « Des approches différentes des questions bibliques et théologiques ne devraient pas empêcher de mener des actions en commun en faveur d’une paix juste. »

Source: COE