Correspondance – Éditions de Solesmes

414 – Demande: Si donc des visions arrivent à un pécheur, ne doit-il pas absolument croire qu’elles viennent de Dieu ?

Réponse: Lorsque cela arrive à un pécheur, il est évident que cela vient des démons mauvais en vue d’égarer la malheureuse âme pour sa perte. Il ne doit donc jamais s’y fier, mais reconnaître ses propres fautes et sa faiblesse et vivre sans cesse dans la crainte et le tremblement.

415 – Demande: Doit-on s’en détourner même lorsqu’elles apparaissent sous la figure du Maître, le Christ ?

Réponse: C’est alors surtout qu’il faut se détourner de leur malice et illusion en leur jetant l’anathème. Ne te laisse donc jamais égarer, frère, en cette persuasion diabolique. Car les saints ont des visions divines, mais elles sont toujours précédées de calme, de paix et de confiance en leurs coeurs. Et bien qu’ils en reconnaissent la vérité, ils s’en jugent indignes. A plus forte raison, les pécheurs ne doivent-ils jamais s’y fier, conscients de leur propre indignité.