2009-06-24-01Le président de la Grèce en visite officielle en Syrie s’est rendu le 24 juin au siège du patriarcat orthodoxe d’Antioche à Damas où il a été accueilli par Sa Béatitude Ignace IV et les Métropolites du Brésil, de Souayda, de Homs et de l’Europe ainsi que des vicaires du patriarche et de nombreux clercs.

Après avoir adressé une prière à la Vierge Mère de Dieu à l’église patriarcale « al Maryamié », le président Károlos Papoúlias a été reçu par le patriarche avec ces paroles:


« Nous sommes heureux de vous accueillir au siège du patriarcat orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient. Nous nous sentons comme une grande famille avec l’église grecque, et le peuple grec est un peuple frère à cent pour cent. Nous sommes une minorité, mais sous sommes enracinés au plus profond de l’histoire de ce pays. Nous n’avons pas peur de dire qui nous sommes car à travers notre présence, notre existence et nos actions, nous obligeons les autres à ouvrir les yeux et à nous voir…

Vous devez croire que nous sommes en tout Un seul corps… nous suivons partout les évolutions de l’Église et en particulier l’église grecque car elle nous est très importante et il n’y en a pas un parmi nous qui ne ressente pas l’unité qui fait de nous une seule Église… »

Le président Papoulias a répondu en ces termes: « Je vous remercie Béatitude de ces paroles chaleureuses, nous sommes très émus et nous nous tenons à vos côtés. Nous sommes membres de la grande famille orthodoxe et nous  nous sentons comme dans notre grande maison orthodoxe. Je veux exprimer mon admiration et ma grande gratitude à votre personne et pour ce que vous faites pour l’unité de l’Église et ceci est une œuvre très importante, tout particulièrement votre position lors de la synaxe des primats des églises orthodoxes. Vous avez rassemblé les rangs à travers votre parole qui a apaisé les pensées et l’ambiance générale. Je vous remercie encore une fois pour cette prise de position car quand la famille orthodoxe est unie et que chacun se tient aux côtés de l’autre, à ce moment nous devenons une grande force, une force de bien et de lumière. Nous sommes dédiés pour toutes les choses bonnes et bienfaisantes… Je vous souhaite la santé et la poursuite du noble combat comme dit le saint apôtre Paul ».

Source: Patriarcat Orthodoxe d’Antioche