Correspondance – Éditions de Solesmes

578 – Demande: Quand les frères sont bénis par moi, dois-je leur donner la main ou non ? L’idée me vient aussi de leur caresser la tête ? Est-ce bien ?

Réponse: Quand tu bénis, donne la main et dis-leur: Considérez que Dieu agira avec vous selon votre foi et non par conséquent selon la complaisance humaine. Car le Seigneur lui-même a dit: « Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète, recevra une récompense de prophète; qui reçoit un juste en qualité de juste, recevra une récompense de juste » (Mt. 10,41). Si donc quelqu’un est prophète et juste, mais qu’on ne le recoive pas comme prophète et juste, on n’a pas de récompense. Si au contraire ce n’est ni un prophète ni un juste, et qu’on le reçoive comme prophète et juste, on recevra la récompense de prophète et de juste. D’autre part il ne faut pas leur caresser la tête, car c’est un geste de complaisance humaine.